vendredi 1 mai 2009

La mort d'un peuple

A voir ce soir absolument sur Thalassa

..........La mer change, l'alcool ronge, les suicides se multiplient

L'alcool, que ce peuple ne connaissait pas, ronge peu à peu l'âme tchouktche. Leur organisme ne peut pas l'assimiler, et leur métabolisme le fixe… Les Tchouktches y passent leur salaire, en achètent à crédit. La vodka durcit leurs rapports humains. ............


http://www.rue89.com/tele89/2009/05/01/la-lente-agonie-du-peuple-de-bering-sur-thalassa

Un cas d'école pour tout dictateur en herbe qui voudrait formater son peuple, mais rappelez vous "Américains,Indiens,Armes et Eau de Feu", le résultat fut le même.....

1 commentaire:

souklaye.sylvain a dit…

Le besoin d’information permanente, alliée aux remords de ceux prêchant le vrai et pratiquant le faux, explique la pandémie de consultation chez le médecin ou sur Doctissimo.
Une des clefs de réussite de cette opération de communication à la fois sanitaire et marketing prend forme à travers le témoignage misérabiliste.
Celui-ci valide le facteur temps, après celui de l’espace promulgué part internet. La temporalité insinue que les rescapés d’ailleurs feront les victimes d’ici.
Quand le doute responsable flirte avec la mise en quarantaine systématique, la société se replie sur elle-même tout en surveillant son voisin.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/04/27/bloc-note-psychose-mediatique/