dimanche 5 avril 2009

OTAN-STRASBOURG-COMMISSION D'ENQUETE

Il me semble urgent de chercher à comprendre pourquoi 10000 (oui Dix Mille Policiers) n'ont pu empêcher les dégradations constatées!

Et c'est pas la déclaration de Claude Guéant qui en condamnant les violences de la veille, reconnait que la police ne pouvait "être partout en même temps".

Faut pas déconner, je pense qu'ils ont fait le choix de protéger OBAMA et pas l'hôtel IBIS. Rien à fout' de l'hôtel IBIS

.................Comment un hôtel, une pharmacie et d'anciens locaux de la douane ont ils pu être incendiés dans une ville pourtant quadrillée par des milliers de fonctionnaires de police ?
Au lendemain des violentes émeutes qui ont secoué la ville de Strasbourg, plusieurs questions restent en suspens ce dimanche. Les auteurs des violences, des «Black blocks» cagoulés et armés de barres de fer, étaient au nombre de 2000, selon la préfecture. .......


http://www.leparisien.fr/politique/otan-apres-les-emeutes-la-polemique-05-04-2009-467810.php

et aussi là:

http://news.google.fr/news?pz=1&ned=fr&hl=fr&ncl=1297533515&cf=all&scoring=n

et dans la logique du moment

...........Alors que la capitale alsacienne panse ses plaies après les violentes émeutes de samedi en marge du sommet de l'Otan, une importante opération de contrôle des forces de l'ordre visant les manifestants anti-Otan s'est poursuivie ce dimanche à Strasbourg.
Depuis 12h30, les personnes sortant du village alternatif sont fouillées une par une et filmées par des gendarmes mobiles au niveau d'un barrage situé à 500 mètres du camp.


«Ils prennent des photos de toutes nos affaires, de nos vêtements, de nos papiers d'identité, et on est photographié sous toutes les coutures», a indiqué un militant qui souhaite n'être connu que sous son seul prénom, Patrick.

Un hélicoptère volait dans le ciel autour de la zone, et CRS et gendarmes mobiles se tenaient prêts à refouler vers le campement des groupes jugés trop importants, de même source.

La préfecture était indisponible pour commenter ces informations.

Sur son site internet, le collectif Legal Team, qui soutient juridiquement les anti-Otan, signalait aussi vers 16 heures des contrôles massifs en gare de Strasbourg et dans plusieurs rues de la ville.

Legal Team signale aussi des confiscations de matériel photo et vidéo à la sortie du village, qui n'ont pu être confirmées par les autorités...


http://www.leparisien.fr/politique/operation-de-controle-des-anti-otan-apres-les-emeutes-05-04-2009-468032.php

et bientot nous remplacerons TARNAC par STRASBOURG

1 commentaire:

souklaye.sylvain a dit…

Fantasme victimaire
Il y a une prétention bien malhonnête à avoir la rébellion systématique quand nous sommes à l’abri du besoin matériel garantissant la diffusion la propagande de canapé et que, dans le même temps, nous pouvons nous plaindre tranquillement et judiciairement de cette oppression machiavélique tuant les dissidents apolitiques à coup de cancer de la prostate ou du sein.
Aux vues des résultats des actions collectives d’envergure, chacun peut participer. Mais dès que la morale, l’honneur, la dignité et la justice servent à faire pression ou à discréditer ceux qui ne sont pas actionnaires du marathon militant, alors nous avons un dilemme de pouvoir sans contrôle.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/04/02/alternative-univoque-ennemi-intime-ou-conspiration-collective/